Buzz Marketing
Accueil du site > Marketing viral > Chasse au plaisir sur le web avec Magnum

Magnum Pleasure Hunt

Chasse au plaisir sur le web avec Magnum

I have completed Magnum Pleasure Hunt across the internet. Beat me if you can.

vendredi 15 avril 2011, par Buzz Marketeur

Lu sur le blog d’Elaee : http://www.elaee.com/2011/04/15/10236-une-surprise-elaee-pour-le-meilleur-score-au-fameux-concours-magnum-2

Le pitch de l’advergame

Magnum (groupe Unilever) propose au travers de son advergame "Magnum Pleasure Hunt" un jeu interactif, dont le but est d’attraper des chocolats placés à divers endroits au sein des pages web de différents sites, appartenant - vous l’aurez deviné - soit au groupe... Unilever (ex : Tableau "Dove"), soit à des marques présentant des points communs au niveau de la cible marketing.

En effet, d’un point de vue marketing, la clientèle potentiellement acheteuse de glaces positionnées comme "haut de gamme", comportant tous les codes de l’univers du luxe, correspond au segment de consommateurs potentiels de produits innovants et communicants (téléphonie mobile samsung, téléchargement de musique avec Spotify), de l’univers de la mode (page facebook fashion show, produits cosmétiques et capillaires Bed Head, Vêtements homme et femme Casall, Tiger of Sweden...), adeptes de vacances d’hiver au ski, et de séjours en hôtel luxueux, spa asiatique...

Les emplacements des chocolats sont les même concernant les pages "statiques", mais peuvent varier sur les séquences vidéos/flash : le deltaplane et la conduite de la voiture, la course poursuite avec le vigile ou le dernier tableau qui voit voleter les robes sur le passage de votre avatar féminin.

Le score est calculé en fonction du nombre de chocolats ramassés, et du temps mis pour traverser tous les tableaux et accomplir la mission. Un bonus "temps" vient en effet s’ajouter au score "points chocolats" à la fin.

Ce jeu est de type "jeu de plateforme" basique : ni accessoires ni ennemis. Le fonctionnement est simple, avec 3 possibilités de mouvement : avancer, reculer, sauter. Le but du jeu est de parcourir les différents tableaux en collectant les chocolats le plus vite possible. Pas de récompense, il est simplement possible d’inscrire son nom dans le classement, de partager son score sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter ou d’envoyer un mail de recommandation à un ami (principe du marketing viral version 1).

Récapitulatif des différents tableaux du jeu :

  • Samsung
  • Profil Youtube "ready to wear fashion show 2011" par movinghands999
  • Hôtel San Martino
  • Dove
  • Saint Glaubitz ski resort
  • Zulu Safari lodge
  • Citrine (bijoux et pierres précieuses)
  • Bed Head
  • Spotify
  • UrbanEars
  • Saab
  • Finest Book Store (cinématique non jouable)
  • Nature Now
  • Miyato asian spa yaeyama
  • Casall
  • Tiger Of Sweden
  • Calcul du score et classement (cinématique non jouable)

Comment obtenir le plus gros score ?

Trucs et astuces pour Magnum Pleasure Hunt

Côté chronomètre, le fait de sauter plutôt que courir fait gagner quelques précieuses secondes, mais attention à ne pas sauter avant d’avoir collecté tous les chocolats, ceux-ci donnant le plus de points !

Analyse tableau par tableau :

Samsung : tableau de jeu facile, mais ne pas sauter avant d’avoir pris le chocolat en haut et à droite du miroir.

Youtube : aucune difficulté, le vigile ne vous rattrape jamais, mais vous empêche de retourner sur vos pas en cas de chocolat oublié ;-)

Hôtel San Martino : à la sortie de l’ascenseur, ne manquez pas le chocolat à droite car l’animation vous emmène de facto dans la deuxième case sur la gauche.

Dove : Utiliser le widget de droite pour gagner le menu horizontal en haut. Astuce : prenez ensuite de l’élan quand vous êtes sur l’ascenseur pour sauter du bord droit afin d’atterrir en haut du tableau suivant :

St.glaubitz ski resort : si vous avez suivi la consigne, pas de problème, sinon les chocolats en haut à droite risquent de vous échapper.

Séquence jeu flash deltaplane : emplacements des chocolats aléatoires, c’est donc de la chance qu’il vous faut. Le moteur de déplacement comporte une certaine inertie, manipulez les touches haut et bas en évitant les à-coups.

Zulu Safari : les chocolats en haut à gauche sont accessibles en sautant sur la barrière de la case à gauche, puis sur le baobabs. Répétez l’opération pour le chocolat du milieu en haut. Pour les autres, facile.

Citrine : tableau facile. Voir si le fait de sauter de bracelet en bracelet permet de gagner du temps.

Bed Head : facile en apparence mais trompeur : si vous tombez tout en bas, difficile de remonter. Prendre de l’élan pour les chocolats en haut, le troisième s’attrape en sautant et revenant de la droite vers la gauche.

Spotify : Beaucoup de sauts sur les différents éléments du décor. Sautez tout à droite pour grappiller quelques secondes sur le tableau suivant.

UrbanEars  : les carrés tombent et vous pouvez les pousser pour les utiliser comme marches.

Saab : ne sautez pas trop vite dans la convertible Saab où vous louperiez les chocolats à droite.

Finest book store : cinématique non jouable (la voiture traverse l’écran de gauche à droite)

Nature now, the world according to photo professionals : Séquence jeu flash conduite de la convertible Saab : position aléatoire des chocolats. là encore, inertie de la direction, donc délai de réponse de la voiture. Néanmoins, si le mouvement a été suffisamment anticipé, le signal sonore indique que vous avez pris le chocolat, même dépassé.

Miyato asian spa yaeyama : grimpez sur les éléments de la colonne de gauche. Ne sautez pas trop à droite sans collecter les chocolats du bas.

Casall : le positionnement est parfois tatillon pour grimper sur les textes de gauche et accéder ainsi aux chocolats du haut, prenez votre mal en patience...

Tiger of sweden  : rien à signaler, le retour est possible dans la limite de la barre de défilement blanche sous votre personnage. Position haute ou moyenne aléatoire des chocolats.

Le gain marketing

Page Facebook Magnum : au 15.04.2011, 954 376 personnes aiment ça.

Le partage sur Facebook : différentes accroches possibles :

  • I was just chased by a security guard on the internet.
  • I just drove a convertible across the internet.
  • I’ve just gatecrashed a YouTube video on the internet
  • I just took a swim on the internet
  • I just ran through a mobile phone site...

Le message faisant mention du score pour inciter les amis à jouer :

“pleasurehunt.mymagnum.com I have completed Magnum Pleasure Hunt across the internet and got 3564 points. Beat me if you can.”

Le partage sur Twitter :

Le hashtag est #MagnumPleasureHunt

I just scored 3769 points in #MagnumPleasureHunt across the internet ! Beat me if you can at MyMagnum.com

Campagne de marketing viral : Retombées directes et indirectes

Donc, via Facebook et Twitter, les internautes relaient le buzz, et recommandent le jeu.

Gain direct : inscriptions en ligne à la page Facebook. 955 183 fans environ 5 heures après le premier relevé du compteur, soit plus de 800 nouveaux fans dans la fin d’après-midi.

Bénéfice indirect : Asseoir la notoriété de la marque et informer sur le lancement d’un nouveau produit (new magnum temptation hazelnut width chocolate bonbons)

Rappelons également que les grandes surfaces ont déjà commencer à nous rabattre les oreilles avec Pâques (le dimanche 24 avril) et ses chocolats. C’est donc dans l’ère du temps.

Rappelons aussi que le groupe Unilever (groupe anglo-néerlandais, présent dans plus de 100 pays à travers le monde) détient également les marques alimentaires suivantes : Carte d’Or, Ben & Jerry’s, Cornetto, Miko, Solero, Viennetta, pour ne citer que celles qui sont directement associées aux produits chocolatés glacés dans l’esprit du consommateur. On peut donc penser, que quelque soient les retombées de cette campagne en terme de ventes de glaces et autres produits chocolatés, c’est le groupe qui sera de toutes façons le grand gagnant.

Relais sur internet : les sites de buzz, de communication et autres observatoires des médias et tendances ont très vite relayé l’information à propos de la campagne virale.

Remarques complémentaires

Sur les différentes "fausses pages" de sites web, certaines sont des inventions (fake), d’autres non.

Voici ce qu’il en ressort après une première recherche (car je prend en compte le fait que je puisse être passé à côté d’un site) :

Les marques qui bénéficient de la campagne virale :

Samsung : existe vraiment et colle à la page officielle. Youtube : existe vraiment et colle à la page officielle. hotel san martino : fake, un hôtel avec ce nom existe bien en Italie, mais le site ne correspond pas. Dove : existe vraiment et colle à la page officielle. Appartient à Unilever. saint glaubitz ski resort > fake zulu safari Lodge > fake Citrine : fake Bed head > la thématique mode/produits capillaires correspond à http://www.tigihaircare.com/consume... spotify : existe vraiment et colle à la page officielle. urbanears  : existe vraiment et colle à la page officielle. SAAb Ab : existe vraiment et colle à la page officielle. finest book store : fake nature now : fake miyato asian spa yaeyama > fake casall : existe vraiment et colle à la page officielle. tiger of sweden : existe vraiment et colle à la page officielle.

Soit sur un total de 16 marques, 9 existent bel et bien. Elles bénéficient de l’exposition auprès des internautes-joueurs. J’ai testé, il faut environ 2mn pour traverser les 17 écrans sans chercher à attraper les chocolats.

Par contre, en essayant de réaliser un bon score, c’est le double de temps qu’il faut compter en moyenne.

En comptant qu’un joueur peut être amené à essayer plusieurs fois en vue d’améliorer son score, on comprend l’intérêt de tels écrans en terme de retombées indirectes ! Ce qui est pourtant modéré par le fait qu’il n’y a pas de récompense directe, et va donc limiter le nombre de tentatives, et incidemment le temps d’exposition aux écrans... d’où le caractère aléatoire de l’existence de ces sites.

Magnum, avec ce petit bijou de publicité, semble donc se livrer à une campagne marketing virale "classique", sans exploiter à fond tout ce qui pourrait l’être...

Hypothèse corroborée un autre fait marquant : un pourcentage non négligeable de ces marques concerne des sociétés basées en Suède : Spotify (le groupe R&D est en Suède), Saab, Casall, Tiger of Sweden...

Mais en fait, qui a développé cet advergame ? Une agence Suédoise : Lowe Brindfors, qui compte déjà Saab parmi ses (très prestigieuses) références, et qui fait partie d’un groupe (Global Lowe network) réparti sur tous les continents.

Auquel cas, si l’agence a eue le champ libre dans sa sélection de fonds d’écran de tableaux, elle a bien su exploiter cette donnée pour le propre compte de son pays ! (peut-on dire que "c’est de bonne guerre" à voir la page Samsung, à priori concurrent du très suédois Ericson ?)

© 2007 - 2010 BUZZ MARKETING | buzz marketing SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0