Buzz Marketing
Accueil du site > Buzz Marketing > #Jesuischarlie et le Buzz actu

#Jesuischarlie et le Buzz actu

vendredi 9 janvier 2015, par Buzz Marketeur

#JeNeSuisPasCharlie #JeSuisCharlie

Attentat Charlie Hebdo

Depuis ce 7 janvier 2015, et l’apparition du mot-clé sous forme de hashtag "jesuischarlie" largement adopté et diffusé sur les réseaux, l’opportunité de rebondir sur un sujet "chaud" d’actualité n’a pas échappé au domaine internet, cf notre article http://buzz.marketing.free.fr/spip.php?article54.

Voici quelques-uns des noms de domaine qui ont été réservés depuis :

- jesuischarlie.com
- jesuischarlie.net
- Jenesuispascharlie.com
- jenesuispascharlie.fr
- jenesuispascharlie.net
- jenesuispascharlie.org
- jesuischarlie.paris
- jesuischarlie.eu
- jesuischarlie.org
- jesuischarlie.info
- jesuischarlie.xyz
- jesuischarlie.me
- jesuischarlie.club
- jesuischarlie.eu.com
- jesuischarlie.pro
- jesuischarlie.it
- jesuischarlie.pl
- jesuischarlie.be
- jesuischarlie.de
- jesuischarlie.biz

Noms de domaine mais également marque

A noter également que la marque "je suis charlie" a été déposée auprès de l’INPI, et qu’il y aurait eu une cinquantaine de demandes de dépôt depuis le dimanche 11 janvier 2015 (voir précision à la fin de cet article)

Tristement mondial

Le Hashtag "#jesuischarlie" quant à lui est le mot-dièse le PLUS UTILISE dans le monde sur Twitter, et la cartographie de son utilisation sur le globe est proposée par le réseau social lui même.

Voir l’animation sur cette cartographie : http://srogers.cartodb.com/viz/123be814-96bb-11e4-aec1-0e9d821ea90d/embed_map

Enfin, depuis ce week-end, de nouveaux hashtags apparaissent au sujet de la récupération du mouvement spontané qui a rassemble des millions de français sur le territoire hexagonal comme dans tous les pays. Parmi lesquels #TouchePasAMonCharlie qui est une déformation et une invention de #TPMP, le sigle qui désigne l’émission de télévision "Touche pas à mon poste" présentée par son animateur vedette Cyril Hanouna.

Donc le phénomène viral issu de la réaction des internautes sous le coup de l’émotion est en train de muter. Nous suivrons son évolution dans les semaines à venir...

Un raz-de-marée viral

Cet évènement marque un engouement sans précédent dans l’histoire du pays, mais également dans l’histoire des réseaux sociaux sur d’internet, comme nous avons pu le voir ci-dessus avec une cartographie de la Twittosphère via l’utilisation de différents hashtags créés suite à l’attentat.

Les autres canaux viraux ne sont pas en reste : on peut mentionner le mail, avec des listes (toujours appréciées des spammeurs lorsqu’elles comportent les adresses email en clair) et sa version plus moderne, le SMS, comme ces dizaines de copie que votre humble serviteur le buzz marketeur à reçu :

"« JE SUIS CHARLIE

Si le cœur vous en dit, Faites tourner ce message pour montrer votre solidarité contre l’attentat meurtrier des employés de Charlie Hebdo et que nous sommes unis face à la menace du terrorisme. Paix et respect ! »"

En terme de référencement naturel, c’est un véritable raz-de-marée qu’a essuyé le site internet charliehebdo.fr, puisqu’il a été cité des millions de fois, et que des milliers de liens ont été fait spontanément et naturellement vers le site du journal satirique. Et en incluant désormais celui de Buzz Marketing ^^.

L’analyse d’experts SEO

Le site est en effet passé, d’après l’outil en ligne Ahrefs, de 2487 domaines référents le 7 janvier 2015 à plus de 809 626 en date du 14.01 ! Les spécialistes du SEO comme le site http://www.referenceurs.org font également remarquer que ces liens générés émanent de plus de sites à très forte autorité, comme ceux d’établissements officiels à l’instar de nombreuses écoles, collèges, lycées et universités (donc des sites .edu) qui se sont saisi du drame pour expliquer les notions de liberté d’expression aux enfants et adolescents.

Enfin, à un niveau plus SMO que SEO, de très nombreux comptes sur les plateformes sociales ont été créés avec jesuischarlie comme nom d’utilisateur : facebook, twitter, skyrock, flickr, tumblr, blogger, disqus, wordpress, yelp, steam...

Voir l’image du pic d’évolution de la courbe du netlinking :

Non seulement ces liens sont de nature très qualitative et présentent un profil très varié, mais de plus l’économie de l’organe de presse s’en trouve également affectée, puisque le nombre d’exemplaires imprimé par les rotatives d’imprimerie de Charlie Hebdo n°1178 "tout est pardonné" avec en une l’image de Luz, dessinateur survivant de l’équipe de rédaction, de ce mercredi 14 janvier 2015, qui était prévu à 1 million d’exemplaires, puis 3 millions, a été revu à la hausse avec 5 millions de journaux, ce qui représente le plus fort tirage dans l’histoire de la presse française.

Quant aux métriques Twitter pour le compte officiel @Charlie_Hebdo_ voici les chiffres à ce jour : 339K d’abonnés pour un score Klout de 79.

Et depuis ce matin, les français se pressent dans des files d’attente chez les buralistes et autres points de vente pour se procurer le journal, qui bien souvent est déjà épuisé.

Voir quelques tweets et photos qui font état de la pénurie de journaux Charlie Hebdo :

Sophie Lutrand ‏@lutrand 31 min il y a 31 minutes Et la queue s’allonge encore #paris #CharlieHebdo rue du château d’eau pic.twitter.com/GFqIwhv2cH

Gilles Klein ‏@GillesKLEIN 15 min il y a 15 minutes RT @jeanpik06 : Ce matin à #nice06, la queue pour #charliehebdo @Nice_Matin http://bit.ly/1BZuh5f

Voir aussi http://www.franceinter.fr/depeche-charlie-en-kiosque

Entraînant une rupture de stock qui va sans aucun doute renflouer les caisses de l’hebdo satirique qui en avait bien besoin.

Un sauvetage sur la durée ?

Ce gain subit de popularité pourra t-il donner un second souffle à Charlie ? Si l’on en croit les innombrables tweets d’intention d’abonnement ou d’appels aux dons, on peut espérer que l’effet ne sera pas seulement celui d’un feu de poudres...

La spéculation liée à l’évènement tragique ne cesse de croître depuis une semaine, avec une évolution aussi bien exponentielle que multiforme, puisque différents aspects de l’économie sont impliqués comme le démontre cet article, et qu’on peut résumer par :

- capitalisation sur les noms de domaines
- récupération du slogan "je suis charlie"
- création d’objets dérivés (tee-shirts, mugs, etc)
- spéculation sur la revente (mise aux enchère d’anciens numéros de charlie hebdo sur ebay ainsi que le numéro de ce jour, ventes sur leboncoin...)
- exploitation des noms de marques...

Précisons pour ce dernier point que l’INPI a communiqué qu’elle n’attribuerait pas ce nom de marque car il n’est pas appropriable, voir le communiqué de presse en ligne (format PDF) : http://www.inpi.fr/fileadmin/mediatheque/pdf/Presse/CP_INPI_Marque_Je_suis_Charlie.pdf

Avec le tirage revu à la hausse face à ce tsunami médiatique mondial, il y a fort à parier que les opportunistes tentant de faire un bénéfice avec la revente du dernier numéro vont se retrouver bredouilles.

Quant à ceux ayant acheté les noms de domaine, nombre d’entre eux ont été épinglés, et à la lumière des caméras ont vite bafouillés qu’ils avaient voulu empêcher l’exploitation du drame pour mieux le redonner aux ayants-droits...

Tout cela s’est passé en une semaine, et cette lame de fond a remué la france entière ainsi qu’une bonne partie du monde. Les motifs ne sont pas les même pour tous, qui pourtant se rallient à l’unisson derrière la bannière "je suis charlie".

Fidèle à son habitude (lire le suivi du livetweet et l’étude du cas David Eun http://buzz.marketing.free.fr/spip....), Buzz Marketing va suivre l’évolution du mouvement dans les semaines à venir.

1 Message

Répondre à cet article

© 2007 - 2010 BUZZ MARKETING | buzz marketing SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0