Buzz Marketing
Accueil du site > Mass Marketing 2.0 > Is MySpace déjà has been ?

Is MySpace déjà has been ?

samedi 8 septembre 2007, par Buzz Marketeur

Exit Myspace ?

La course à l’armement médiatico-buzziste serait-elle over ?

Le respect d’une certaine déontologie et éthique de l’utilisateur Myspace préconisée pourtant depuis longtemps, ne semble plus de mise.

Myspace n’est plus une surprise. MySpace ajoute cependant régulièrement de nouvelles fonctionnalités, mais est-ce suffisant ? La pollution générée par les différentes catégories de membres Myspace qui tentent de tirer profit du réseau communautaire est désormais systématique et étouffante.

Le système de bulletins est pris d’assaut par les groupes et autres collectifs, qui pour s’assurer une visibilité minimum (face à la fréquence potentielle des apparitions et mise en "lumière" des derniers bulletins postés) re-publient systématqiuement le même bulletin jusqu’à 10 fois dans la journée pour s’assurer d’être toujours présent dans la colonne gauche des bulletins.

Combien d’utilisateurs ne se donnent plus la peine de répondre individuellement, nominativement ? C’est désormais une grande bannière dans ta page Myspace, une vidéo (encore plus intrusif), des commentaires bourrés de liens vers des sites...

La course est bien évidemment aux profils les plus populaires. Une page comme Groland, qui totalise plus de 22200 amis ("...and counting" comme dirait l’autre), est une cible de choix pour les membres qui veulent déposer leur pub. Annonces de concerts, communiqués sur dernier album en vente, vidéo buzz, spam de masse, des centaines de pages de messages sont en attente sur ce profil. Sur le nombre de posteurs, moins de 30% se donnent la peine de mettre un message en relation avec la page, comme "et Banzaï !", "Je mourrirai pour toi", ou autre. C’est presque s’assurer de ne pas voir son commentaire publié.

Comme encore exliqué en détail sur le site suivant, le fait de personnaliser son profil MySpace est également monnaie courante. Ce n’est pas un mal en soi, mais là encore la plupart surchargent leur page en multipliant les types de médias interactifs comme la vidéo, flash, les diaporamas, les animations etc...

Ce qui finit par rendre la navigation laborieuse, puisqu’il faut attendre que tout soit bien chargé.

Enfin, d’autres utilisent des hacks Myspacedans l’optique de générer du buzz sur leur profil .

Bref : de moins en moins d’humain, de plus en plus d’automatisation. A la fin, qui va encore lire les pages Myspace ?

Consulter également quelques exemples typiques de spam sur Myspace

© 2007 - 2010 BUZZ MARKETING | buzz marketing SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0