Buzz Marketing
Accueil du site > e-reputation > E-reputation

E-reputation

lundi 23 juillet 2012, par Buzz Marketeur

Google affiche désormais des messages d’avertissement et de recommandation avec l’affichage des résultats dans les pages de son moteur de recherche. Bien que pouvant être utile à l’internaute, ces informations peuvent parfois le dissuader de visiter votre site même si celui-ci ne présente aucun des risques affichés...

C’est le cas du présent site "Buzz Marketing http://buzz.marketing.free.fr" !

En effectuant une requête sur le titre d’un de mes articles (afin de vérifier sa bonne indexation, et surtout son bon positionnement), j’ai eu la surprise de voir le message suivant affiché juste sous l’adresse du site :

"Il est possible que ce site ait été piraté."

JPEG - 16.7 ko
Buzz Marketing
Capture écran de la page de résultat Google

Gloups. Mon sang ne fait qu’un tour. Je clique sur le lien de l’URL, m’attendant à trouver ma page d’accueil défacée par un groupuscule de pirates de pays de l’Est. Mais il n’en est rien. Tous les articles sont là, et après vérification plus poussée la base de données semble également intacte. Rien ne semble corrompu, tout à l’air à sa place...

Je retourne alors sur la page de recherche pour en savoir plus sur ce message de Google totalement injustifié selon moi.

Je clique sur le message et je lis le texte explicatif suivant :

Afin de protéger nos utilisateurs, nous affichons cet avertissement lorsque nous estimons que des résultats de recherche ont été piratés. Lorsqu’un site est piraté, cela signifie généralement qu’une tierce personne en a pris le contrôle sans l’autorisation de son propriétaire. Les pirates peuvent modifier le contenu d’une page, y ajouter de nouveaux liens ou encore ajouter de nouvelles pages au site.

Bon. Non, rien qui ne s’applique à mon site. Ou alors, si c’est le cas, Google dispose de beaucoup plus d’informations que je ne peux en avoir moi-même ^^ Mais en continuant la lecture du paragraphe je lis une allusion beaucoup plus subtile :

Leur but peut être le phishing (inciter l’utilisateur à fournir des informations personnelles ou bancaires) ou le spam (outrepasser les consignes relatives à la qualité du moteur de recherche pour mieux classer certaines pages)

S’ensuit un lien vers une page sur le piratage et les actions à entreprendre, ainsi qu’un autre paragraphe sur les logiciels malveillants. Plus rien qui puisse s’appliquer.

JPEG - 116.9 ko
Il est possible que ce site ait été piraté
Page explicative de Google quant au message "Il est possible que ce site ait été piraté"

Par contre, je fais le lien entre mes deux précédents articles, pour lesquels le forum de contributions est ouvert et modéré à postériori, et le passage très évasif sur le spam cité plus haut...

Damn ! Mon article "Google Autocratie", relativement populaire, a bien essuyé quelques commentaires spammy (on parle de SpamCo, cf. http://ancenis.omnireso.fr/post/2012/01/17/Le-SpamCo-ou-commentaire-de-spam), que j’ai rapidement effacé, sauf pour les 6 derniers ayant été posté lors de la semaine dernière...

Google a donc parfaitement identifié ces commentaires comme spam, et a pris la liberté d’associer mon site, à la catégorie de site "à risque" !

Si je fais une rapide estimation, j’en arrive aux faits suivants :

  • Site hébergé sur un hébergeur gratuit (free.fr)
  • Site de plus de 5 ans d’âge
  • Site publiant une cinquantaine d’articles originaux
  • Fréquence de publication irrégulière mais quasi-mensuelle
  • Visitorat faible mais régulier
  • 1 article (totalisant plus de 700 visites uniques en 3 mois) avec 6 spamco restés en ligne 1 semaine = lien d’avertissement !

Évidemment j’ai supprimé les commentaires fautifs et je rédige cet article dans le but de faire revenir Google sur mon site rapidement (ping ! ping !) afin de tester le temps de prise en compte et de retrait de ce message pénalisant et complètement exagéré.

Mais il n’empêche que cela prouve que les méthodes mises en place pour détecter les sites à faible valeur ajoutée (filtre Google Panda) peuvent être appliqué avec très peu de discernement et là encore, causer beaucoup de tord en effrayant et dissuadant des visiteurs potentiels.

C’est une preuve supplémentaire, s’il en est, de la possibilité et de l’efficacité du NSEO pour discréditer des sites concurrents.

Je n’afficherai pas les informations des commentaires de billets responsable de l’affichage de ce message ici mais vous invite à suivre le lien suivant qui les reprend (au cas où l’information puisse être recoupée afin de trouver ce qui déclenche l’ire de Google, car je trouve la sanction franchement disproportionnée par rapport aux faits) :

http://mind.deprogramming.free.fr/ (lequel site m’appartient également)

P.-S.

PS : Volontairement, je laisse les commentaires ouverts. Mais dorénavant j’applique une politique de modération à priori !

Je précise d’ailleurs que les liens qui y seraient fait sont de relation DoFollow ;-)

3 Messages de forum

  • Les liens ne pointaient pas vers des sites compromis ? 23 juillet 2012 21:19, par Martin

    Indépendamment du spam de commentaires et de la qualité des écrits, n’y a-t-il pas dans les sites ainsi promus des contenus douteux tels qu’un malware quelconque ? Parce que c’est ce qui fait afficher une page d’avertissement sur Firefox et Chrome, notamment.

  • Message d’avertissement de Google levé 30 juillet 2012 16:37, par Buzz

    La réactivité des robots du moteur associée à la suppression des messages de spam font que ce site apparaît bien désormais dans les pages de résultats de Google sans le message d’avertissement "Ce site est peut-être compromis".

    Ouf !

© 2007 - 2010 BUZZ MARKETING | buzz marketing SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0